Le conseil d’administration a eu le plaisir d’accueillir Germain Robillard et Gérard Couepel. Deux sortants, Jacques Moreau et Gisèle Rondin, trésorière pendant huit ans, qui a souhaité ne pas se représenter. Son engagement a été salué par l’équipe.

Le conseil d’administration a eu le plaisir d’accueillir Germain Robillard et Gérard Couepel. Deux sortants, Jacques Moreau et Gisèle Rondin, trésorière pendant huit ans, qui a souhaité ne pas se représenter. Son engagement a été salué par l’équipe.

Samedi, l’Entente cyclotouriste Lamballe (ECTL), premier club du département en termes d’effectif, second au niveau régional, après Guipavas (184 licenciés), était réuni en assemblée générale. Les coprésidents de Gérard Philippe et Éric Gillard ont présenté conjointement le bilan 2018 et les projets 2019 d’une grande partie des 179 licenciés, dont 23 % de femmes.


Attirer les jeunes


L’effectif est en légère baisse, une tendance observée au niveau nationale. L’activité n’a pas la cote auprès des jeunes générations, plus attirées par la compétition et le VTT. À ce titre une nouvelle commission va être mise en place. Elle aura en charge la modernisation du club qui voit un vieillissement naturel de ses adhérents et devra mener une réflexion pour attirer de nouveaux licenciés, notamment parmi les actifs. Autre projet, proposer une formation PSC1 pour ceux qui le souhaitent.

L’année 2018 aura été marquée par la célébration du 50e anniversaire du club autour de deux rendez-vous conformes au slogan affiché par le club : le Pacs (Plaisir, amusement, convivialité et solidarité). Ainsi le club a organisé un séjour à Bédoin, au pied du Mont Ventoux, auquel ont participé 83 cyclos, avec au programme l’ascension de ce sommet de légende. En septembre, tous les licenciés étaient invités avec leurs conjoints à partager une soirée festive.


2019, le Paris-Brest-Paris se profile


Le club, à l’initiative de la création de la Randonnée Lamballe Terre & Mer, comptera parmi les onze clubs participants à la troisième édition prévue le 6 avril. Du 18 au 22 août, les « forçats » de la route seront sur la ligne de départ du Paris-Brest-Paris. Le club prend en charge l’organisation de trois brevets de randonneurs mondiaux (BRM), ouverts aux extérieurs : le 5 mai, brevet du 300 km ; les 1er et 2 juin, 400 km, et les 22 et 23 juin, 600 km. Outre les quatre sorties décentralisées à la journée, sont d’ores et déjà prévues une sortie sur deux jours ainsi qu’une sortie avec un départ déporté à Quessoy.

Les sorties hebdomadaires avec des niveaux d’allure allant de 22 à 32 km/h les lundi, mercredi et dimanche, constituent la principale activité du club. Autre moment fort, l’organisation, en coordination avec le Jogging Rando, de la traditionnelle randonnée d’automne qui a réuni, cette année, 772 marcheurs, vététistes et cyclos et qui a permis de remettre un 730 € à l’association Athéol.