Lamballe. Le cyclo-club se projette dans l’avenir

 

Saluée par les coprésidents Éric Gillard et Gérard Philippe, Gisèle Rondin cède sa place de trésorière, après huit ans au club.

Saluée par les coprésidents Éric Gillard et Gérard Philippe, Gisèle Rondin cède sa place de trésorière, après huit ans au club.

 

L'ECTL, l’Entente cyclotouriste Lamballe (Côtes-d'Armor), avec ses cinquante ans d’existence, compte rajeunir ses troupes avant le Paris-Brest-Paris.

À peine son cinquantenaire fêté, que la grande famille des cyclotouristes de l’Entente cyclotouriste Lamballe (ECTL) est déjà à la relance.

« La saison à venir sera moins intense que l’année anniversaire », ont concédé, samedi, en assemblée, les coprésidents Gérard Philippe et Eric Gillard.

Les valeurs défendues par le club sont définitivement établies, avant que ne se profilent les prochains challenges sportifs en selle, dans le même style que la semaine vécue, au printemps, autour du mont Ventoux : « Pratiquer pour soi, mais avec les autres », résument les responsables des 179 cyclotouristes du Penthièvre.

Paris-Brest en vue

Bien que premier club en termes d’effectif sur les 71 que comptent les Côtes-d’Armor, et deuxième à l’échelle de la région, l’ECTL vise à rajeunir ses troupes. « La tendance générale est à la baisse et au vieillissement d’un effectif qui reste encore stable dans notre club. L’avenir sera à la modernisation du club par les prochains responsables. »

Tous les quatre ans, l’ECTL a un rang à tenir sur la mythique épreuve de la Cyclo-long-cours de 1 200 km Paris-Brest-Paris, depuis que le club a été le mieux représenté au niveau national. « Nous étions une trentaine de participants lors de la dernière édition. Nous espérons entre 20 et 30 cyclistes sous nos nouvelles couleurs, en août prochain. »

Avec une préparation moyenne calculée entre 8 000 et 15 000 km, l’ECTL est à la pointe dans l’organisation de passage des brevets obligatoires. Au calendrier, sont déjà prévus les brevets des 300 km, le 4 mai ; 400 km, les 1er et 2 juin ; et 600 km, les 22 et 23 juin.

L’ECTL n’a qu’un souhait : « Inscrire encore le club dans la durée. »

informations : ectlamballe.canalblog.com